Qu'est-ce que le Kundalini Yoga ?


Yogi Bhajan

 

C'est Yogi Bhajan, un idien né en 1929 et maître de Kundalini Yoga qui a fait découvert aux occidentaux cette discipline auparavant réservé à une petite minorité d'initiés.

Après des siècles de transmission secrète, de maîtres à disciples soigneusement sélectionnés, le Kundalini Yoga a été introduit dans le monde occidental par un maître indien, Yogi Bhajan, qui a décidé de le transmettre au grand jour. Jugeant que l'époque moderne et les défis qu'elle impose nécessite que chacun puisse profiter d'une santé globale soutenue par la force l'harmonie et la créativité, Yogi Bhajan s'engage à mettre ce yoga à la disposition du plus grand nombre. Il commence en 1969 à former des enseignants et s'installe à Los Angeles (USA) pour y fonder une école qui atteindra très vite un rayonnement international.


 Yoga de l'énergie

 

 

Le Kundalini yoga est une science millénaire, issu de la tradition, on l'appelle le Yoga originel ou "Yoga mère". En cela, il réunit dans sa technologie toutes les formes de Yoga, y compris le Hatha Yoga qui est le plus connu dans le monde occidental.

 

"Kundalini" est l'éveil de la force de vie, une force vitale présente en chaque individu, potentiel énergétique  à la disposition de la créativité, pour l'épanouissement de la conscience.

 

Par un travail spécifique, il agit entre autre sur la souplesse de la colonne vertébrale et sur le tonus musculaire. Il a également une influence bénéfique sur l'équilibre mental et cérébral.

 

Les techniques de Kundalini Yoga sont constituées par des postures dynamiques et statiques (asanas), des techniques respiratoires (pranayamas), des sons chantés (mantras), en intégrant la relaxation et la méditation.

Ce sont des techniques qui s'adaptent à tous. L'enseignement se transmet dans un soucis d'exactitude et de fidélité à la tradition qu'il pérennise. 

 

Le Kundalini Yoga peut aider à gérer les stress, à maîtriser et canaliser les émotions, à prendre du recul sur les difficultés physiques et psychologiques, à améliorer les comportements dans la vie familiale et professionnelle, à prendre confiance en soi et à développer un esprit positif.

 

Yoga vivant, le Kundalini Yoga séduit par son rythme, son caractère un peu martial, ses chants sacrés (mantras) et sa forme structurée apportant équilibre et harmonie. Son point fort est la rapidité des effets produits par la pratique. Surnommé le "Yoga des nerfs solides", il apporte le sentiment d'une force toujours renouvelée et avec l'expérience, il permet de se sentir plus résistant physiquement et psychologiquement.

 

Le Kundalini Yoga s'adresse à tous. Il est un bon soutien pour les entraînements sportifs, il permet de développer volonté et endurance. Il est une bonne préparation à la concentration dans certains arts martiaux. Depuis quelques années, il est également très prisé dans le monde artistique (danse, théâtre).

 

Cette pratique passe avant tout par l'expérience et permet à chacun d'en récolter les fruits.

 


Pranayama, exercices de respiration

Le Prâna est véhiculé par la respiration mais n'est pas à confondre avec l'air que nous respirons. Dans notre corps la respiration est un mécanisme qui se fait souvent automatiquement.

Dès que nous portons notre attention sur la respiration, elle devient contrôlable.

Respirer est un besoin fondamental, malheureusement mal maîtrisé par beaucoup de personnes.

Contrôler son souffle est intimement lié à la capacité de savoir dominer ses états émotionnels.

  • La respiration longue et profonde

Pour pratiquer cette respiration, on respire toujours par le nez en commençant à faire descendre l'air le plus bas possible dans les poumons. Ensuite, on dégage le diaphragme par le bas, de manière à ne pas gêner l'expansion des poumons. En dernier, on remplit l'espace sous les clavicules.

 

A l'expiration, le chemin se fait à l'inverse. 

 

Généralement, nous utilisons seulement une partie de notre capacité respiratoire, il est donc important de porter son attention sur les espaces moins habituels qui sont le bas des poumons et les clavicules. L'entraînement permet d'augmenter notre capacité pulmonaire jusqu'à 8 fois. Par ailleurs, l'élimination des toxines et du gaz carbonique est améliorée et le niveau acidité-alcalinité équilibré.

 

Avec un rythme respiratoire de 8 fois par minute, l'hypophyse va commencer à secréter pleinement. A  4 fois, la glande pinéale va commencer à fonctionner pleinement. Ces hormones aident à entrer dans un état méditatif profond.

  • La respiration du feu

Cette respiration est très utilisée dans la pratique du Kundalini Yoga.

C'est une respiration régulière, simple, sans effort. Le rythme respiration est très rapide (2 à 3 fois /seconde), continu et puissant, sans pause entre expiration et inspiration. A l'expire, l'air est expulsé par un mouvement de contraction du diaphragme vers la colonne vertébrale. Pendant ce mouvement, la région de la poitrine est modérément relaxée.

L'inspiration se fait de manière spontanée suite au relâchement de l'abdomen. Il faut veiller à garder l'inspire et l'expire parfaitement équilibrés afin d'éviter l'hypo- ou l'hyperventilation.

  • Apnée poumons pleins et vides

Les moments d'apnée sont connus comme des moments de paix, de silence. Notre attention devrait se porter sur une bonne maîtrise de ces techniques. La plupart du temps nous avons plus de facilité à garder l'inspiration et il n'est pas difficile d'acquérir des temps d'apnée de 60 secondes.

Les moments d'apnée à vide se maîtrisent moins facilement. Il faut savoir comment fermer la glotte afin de se détendre parfaitement dans la posture. Le moment vécu correspond à un laps de temps dans une réceptivité totale. C'est un moment d'écoute. Au départ, se produisent souvent des sentiments d'angoisse et de peurs profondes qui s'estompent avec la pratique.

 


Les contractions ou bandhas

Les ligatures ou fermetures appelées bandhas sont très importants dans la pratique du Kundalini Yoga. Ils sont utilisés pour canaliser l'énergie vers le haut à travers le canal central (Sushumna), ceci grâce à des contractions musculaires très précises.

 

 

  • Le mûladhara-bhanda ou mulbhand (fermeture racine)

Il s'agit d'une posture dans laquelle les sphincters de l'anus, les sphincters de l'urêtre et des organes génitaux et les muscles de l'abdomen inférieur sous le nombril sont contractés. Le mouvement est accompli comme une vague montante.

Cette action permet d'unir les deux courants majeurs de l'énergie du corps : prâna et apana.

Elle active l'énergie au bas de la colonne vertébrale, le siège de Kundalini et de Shakti, et la transporte dans la cavité abdominale.

 

  • Le uddhijâna-bandha ou fermeture du diaphragme

Dans cette posture, le diaphragme et la musculature abdominale supérieure sont contractés et aspirés en arrière vers la colonne vertébrale.

Cette fermeture transporte l'énergie de Kundalini de l'abdomen dans la cavité pectorale.

Elle stimule également l'hyothalamus, l'hypophyse et les surrénales.

 

  • Le jâlandhara-bandha pour fermeture de la nuque

C'est une posture où le cou et la gorge sont pressés contre le menton et les muscles supérieurs de la gorge sont contractés. Il en résulte une stimulation des glandes thyroïde et parathyroïde. 

Cette fermeture transporte l'énergie de la cavité pectorale jusqu'à la tête, où se logent le sixième et le septième chakras, les centres de la sagesse et de l'intuition.

 

  • Le Maha-bandha ou la grande fermeture

La combinaison des 3 bandhas précédents produit un effet maximal. La fermeture racine, la fermeture du diaphragme et la fermeture de la gorge sont contractées simultanément.

La grande fermeture transporte l'énergie dans une seule poussée du bas de la colonne vertébrale au sommet du crâne.


Le Tantra  Yoga

  

 

Pendant l'année vous serons proposé régulièrement des cours de tantra yoga.

C'est une nouvelle technologie créée par le fondateur de l'Ecole du Tantra Jean-Jacques Rigou. 

Elle intègre le Kundalini Yoga, la danse libre et intuitive, la relaxation, la méditation chantée et silencieuse.

Elle s'organise autour d'un mantra du Kundalini Yoga ou d'un mantra universel.


 

 

 

Voici les différents centres énergétiques, leurs couleurs associées et leurs noms.


Pour une bonne  pratique

 

  1. Venir l'estomac vide et boire 2 ou 3 grands verres d'eau avant la séance ;
  2. Apporter une tenue souple en fibres naturelles si possible de couleur blanche ;
  3. Les dames en période de règles ne forceront pas sur les exercices tels que le SAT KRYIA ou tout autre contraction du ventre ou du bas ventre ainsi que sur la "respiration du feu" ;
  4. Ne forcez pas sur votre corps. Faites ce que vous pouvez dans les exercices, par rapport à vos propres possibilités. Par contre, vous pouvez forcer dans les exercices de résistance qui ne touchent pas à la structure du corps ;
  5. Arrivez en avance pour vous relaxer et/ou vous échauffer avant le cours ; 
  6. Si vous vous sentez fatigué ou survolté après un cours, parlez-en à votre professeur . Faites de même pour toutes sensations ou troubles anormaux ;
  7. Ne parlez pas pendant les cours, restez silencieux intérieurement, conscient de votre corps et de votre respiration ;
  8. DEMANDEZ TOUJOURS CONSEIL A VOTRE PROFESSEUR pour une pratique chez vous, adaptée à votre demande particulière, et en rapport avec ce que vous recherchez dans cette discipline.

SAT NAM